Perte de cheveux de type féminin ou androgénétique

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

 

La perte de cheveux de type féminin ou alopécie androgénétique chez la femme est l’un des cas les plus courants de perte de cheveux observés chez les femmes. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un trouble héréditaire où l’on observe un amincissement diffus des cheveux dans la région de la couronne.

Cela se produit lorsque le cycle normal de croissance des cheveux est perturbé – voir aussi notre article sur le botox capillaire. Normalement, les cheveux se développent à partir d’un follicule et passent par trois phases de croissance. N’hésitez pas à consulter l’article sur comment faire pousser ses cheveux pour de nombreux conseils

Anagène (la phase de croissance active) qui dure de deux à sept ans.

Catagène (phase de transition) 2 semaines. Au cours de cette phase, la tige du cheveu remonte vers la surface de la peau et la papille dermique (la structure qui nourrit les cellules qui donnent naissance aux cheveux) commence à se séparer du follicule.

Télogène (phase de repos) – 3 mois et qui se traduit par la chute de la tige du cheveu.

Dans les deux cas de perte de cheveux , il y a une perturbation génétiquement prédéterminée de ce cycle, il faut donc plus de temps pour que les cheveux commencent à repousser après avoir été perdus au cours du cycle de croissance normal ( voir cet article sur l’ eau de riz cheveux et ses bienfaits ). Ce phénomène s’accompagne d’une miniaturisation folliculaire, c’est-à-dire que le follicule pileux se modifie, se rétrécit et s’amincit pour produire une tige capillaire plus courte et plus fine. Tous les cheveux grossiers terminaux finissent par être remplacés par des cheveux plus fins et plus courts donnant un aspect typique de « duvet de pêche ».

Les causes de la perte de modèle féminin comprennent le vieillissement et les changements dans les androgènes / hormones mâles( Dihydrotestostérone/DHT)  niveaux, ce qui explique pourquoi il est commun chez ceux qui ont des déséquilibres hormonaux tels que le SOPK et la post-ménopause. Les femmes qui ont une prédisposition génétique peuvent subir une perte de cheveux à un âge plus précoce si elles sont soumises au stress, à la malnutrition ou si elles utilisent des pilules contraceptives et des antidépresseurs ( voir la technique du reiki ).

 

Comment savoir si vous souffrez de calvitie féminine ?

Vous remarquerez que vos cheveux deviennent plus fins et plus courts en commençant par la zone de la couronne. Si vous regardez de près la largeur de la partie, vous remarquerez qu’elle devient plus large. Dans les cas les plus graves, la largeur de la partie des cheveux ressemblera à un motif en forme d’arbre de Noël

 

Traitement

Votre dermatologue examinera votre cuir chevelu et classera le type et le degré de perte de cheveux. La gestion médicale comprend le minoxidil est une technique approuvée, mais les effets secondaires, y compris la perte de cheveux de rebond et l’hypertrichose généralisée, ont réduit la conformité des patients au fil des ans.

Les autres méthodes de gestion de la chute des cheveux comprennent des séances de PRP combinées avec le micro-needling. L’incorporation de sérums contenant des peptides et l’utilisation d’un shampooing le mieux adapté à votre cuir chevelu aideront à minimiser la perte de cheveux ainsi qu’à stimuler la croissance de nouveaux cheveux.

Toutes les femmes ne sont pas de bonnes candidates à la greffe de cheveux en cas d’alopécie androgénétique. Ceci sera évalué par votre chirurgien lors de votre consultation et vous serez conseillée sur la modalité de traitement la mieux adaptée à votre cas.

Découvrez dans cet article la meilleure recette de levure de bière maison pour prendre soin de vos cheveux !