Mycose pied : top 4 des astuces pour l’éviter ! 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Mycose pied

Le « pied d’athlète » ou mycose des pieds est une forme de mycose superficielle mais très contagieuse. Sa dénomination est due au fait que les sportifs sont fréquemment atteints par cette dermatomycose, mais elle peut s’attraper partout. Pour éviter de la contracter, il est important d’en connaître les causes et les symptômes et agir en conséquence.

Qu’est-ce que la mycose du pied ?

Présentation

L’intertrigo inter-orteils est une infection de la peau causée par un champignon microscopique de la famille des dermatophytes. Ils se nourrissent des tissus morts sur la peau, les cheveux et les ongles. Dans la plupart des cas, ce sont les Trichophyton rubrum et les Trichophyton mentagrophytes qui sont responsables de la mycose des pieds.

Complications

En cas d’aggravation, ou si on ne traite pas rapidement la mycose des pieds, on peut faire face à deux complications possibles :

  • L’onchomycose dans laquelle l’infection s’est étendue aux ongles d’orteils, et qui est plus difficile à traiter,
  • La cellulite bactérienne qui est grave car c’est la couche profonde de la peau qui est atteinte par les bactéries comme le staphylocoque ou le streptocoque. Le pied d’athlète en est une des causes principales, et on remarque alors la présence d’ulcération qui est une porte d’entrée à d’autres organismes dans le corps, provoquant ainsi une fièvre et des frissons.

Mycose pied : Comment la traite-t-on ?

Il faut avoir recours à des médicaments sous forme de gels, de crèmes de sprays ou en comprimés à consommer par voie orale. En général, on utilise un antimycosique comme le ciclopiroxolamine. L’utilisation de crèmes anti transpirantes ou d’huiles essentielles d’arbre à thé qui ont une propriété antibactérienne, antivirale et antiseptique est aussi conseillée. Le bicarbonate de soude est également efficace, il s’utilise dilué dans de l’eau pour un bain de pieds. Mais en plus de tout cela, il faut adopter une certaine hygiène de vie pour éviter que l’infection ne récidive.

soin Mycose pied

A quoi ressemble une mycose du pied ?

Les symptômes sont souvent reconnaissables, même si on ressent rarement de l’inconfort en début d’infection. Ils apparaissent en premier entre le 4ème et le 5ème orteils et finit par s’étendre à tous les orteils et même la plante des pieds. La mycose des pieds se traduit par :

  • Peau rouge et démangeaisons : une peau qui se fendille et qui pèle, le plus souvent entre les orteils
  • Une légère desquamation de la peau, qui peut couvrir de petites zones ou la totalité de la plante du pied.
  • Craquelures douloureuses (fissures) de la peau, généralement dues à une desquamation importante.
  • Une sensation de démangeaison puis de brûlure et des rougeurs sur la zone infectée
  • Ampoules remplies de liquide : l’apparition de petites vésicules (cloques) contenant un liquide clair.
  • Une odeur désagréable (voire nauséabonde) des pieds.
  • Épaississement de la plante des pieds.

Quelle est la cause de la mycose pied ?

Le champignon qui est la cause de la mycose des pieds se contracte ainsi :

  • Parce qu’on marche pieds nus sur un sol infecté (bord de piscine, vestiaires…)
  • Parce qu’on utilise les serviettes ou le linge de corps (chaussettes) d’une personne infectée

Les facteurs de risques contribuent aussi au développement de l’infection :

  • Humidité
  • Chaleur humide
  • Faible immunité

La mycose est-elle contagieuse ?

Elle est effectivement contagieuse car les champignons peuvent se transmettre par contact : sol, linge… Une personne peut même infecter d’autres parties de son corps.

exercice physique

Comment éviter la mycose du pied ?

Lavez et séchez vos pieds après avoir fait de l’exercice, ou après avoir été mouillés (y compris par la sueur).

Un bain de soleil pour les pieds est une bonne mesure de prévention car il faut soigneusement sécher les pieds et l’espace entre les orteils pour éviter le développement de la mycose.

 

Ne pas porter des chaussettes humides ou des chaussures serrées.

Elles créent le milieu idéal pour la prolifération du champignon et aggravent ainsi l’infection. Privilégier les chaussettes en coton ou en laine, qui absorbent l’humidité et si on transpire excessivement des pieds, on peut prendre un traitement anti sudorifique (sur ordonnance). On peut également saupoudrer l’intérieur de nos chaussures d’une poudre antifongique qui va absorber l’humidité et détruire les champignons.

 

Ne pas partager des tapis, des carpettes, des draps, des vêtements ou des chaussures avec une personne atteinte de la maladie.

En gardant une bonne hygiène corporelle, on évite de contracter la maladie. Tous les linges et supports qui entrent en contact avec notre peau nue doivent être individuels et soigneusement désinfectés et nettoyés pour éviter une contagion .

 

Ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics tels que les vestiaires, les saunas, les piscines et les douches.

Il faut toujours porter des sandales lorsqu’on se déplace dans des lieux humides et publics.

 

Découvrez aussi dans cet article la différence entre l’ongle porcelaine et l’acrylique.