Comment gérer le stress et l’anxiété

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Sommaire

L’anxiété comme facteur de suicide

 

Alors qu’un nombre croissant de personnes voient la santé mentale et la santé physique de la même façon, considérant la dépression et les troubles bipolaires comme des facteurs de risque de suicide, une nouvelle étude suggère que peu comprennent que, lorsqu’ils ne sont pas atténués, les troubles anxieux, peuvent eux aussi, mettre la vie en danger.

L’étude, publiée par trois organisations à but non lucratif de prévention du suicide, a montré que si 90% des personnes interrogées ont été touchées par le suicide et connaissaient son lien avec la dépression et les troubles bipolaires, moins de la moitié savaient que l’anxiété pouvait infliger les mêmes dommages.

En août, les chercheurs ont interrogé plus de 2 000 adultes sur leurs perceptions de la santé mentale et du suicide. Ils ont tenu compte : 

  • de l’âge ;
  • du sexe ;
  • de la région ;
  • de la race ;
  • de l’origine ethnique ; 
  • du revenu et du niveau d’éducation afin de s’assurer que le groupe échantillon reflétait la population.

Il existe un nombre important de recherches qui démontrent que les personnes souffrant de troubles anxieux et de dépression font face à un risque accru de pensées et de tentatives suicidaires. Diagnostiquer et traiter efficacement les troubles anxieux et la dépression, en particulier lorsqu’ils coexistent, sont des voies essentielles pour intervenir et réduire les crises de suicide.

 

Vivez-vous de l’anxiété ? Respirer : il existe des moyens de calmer votre anxiété

 

Vous connaissez cette sensation de votre cœur qui bat plus vite en réponse à une situation stressante ? Peut-être, au contraire, vos paumes deviennent-elles moites lorsque vous êtes confronté à une tâche ou à un événement accablant. C’est l’anxiété, la réponse naturelle de notre corps au stress – voir la technique du reiki pour une méthode de relaxation efficace.

Si vous n’avez pas encore reconnu vos déclencheurs, en voici quelques-uns communs : 

  • votre premier jour à un nouvel emploi ;
  • la rencontre avec la famille de votre partenaire ;
  • une présentation devant un grand nombre de personnes. 

Tout le monde a des déclencheurs différents et les identifier est l’une des étapes les plus importantes pour faire face et gérer les crises d’angoisse. Identifier vos déclencheurs peut prendre un peu de temps et d’autoréflexion. Dans l’intervalle, il y a des choses que vous pouvez faire pour essayer de calmer ou d’apaiser votre anxiété et l’empêcher de prendre le dessus.

 

5 moyens rapides de faire face à l’anxiété

 

Si votre anxiété est sporadique et vous empêche de vous concentrer ou d’accomplir vos tâches, il existe des remèdes naturels rapides qui pourraient vous aider à prendre le contrôle de la situation.

Si votre anxiété est concentrée autour d’une situation, comme le fait d’être inquiet au sujet d’un événement à venir, vous pouvez remarquer que les symptômes sont de courte durée et disparaissent généralement après que l’événement anticipé ait lieu.

 

Questionnez votre schéma de pensée !

Les pensées négatives peuvent prendre racine dans votre esprit et déformer la gravité de la situation. Une façon de le faire est de défier vos peurs, de vous demander si elles sont vraies et de voir où vous pouvez reprendre le contrôle.

 

Pratiquez la respiration concentrée et profonde

Essayez d’inspirer pendant 4 comptes et d’expirer pendant 4 comptes pendant 5 minutes au total. En égalisant votre respiration, vous ralentirez votre rythme cardiaque, ce qui devrait vous aider à vous calmer. La technique du 4-7-8 est également connue pour aider l’anxiété.

 

Utilisez l’aromathérapie

Qu’elles soient sous forme :

  • d’huile ;
  • d’encens ;
  • de bougie ;

des senteurs comme la lavande, la camomille et le bois de santal peuvent être très apaisantes. L’aromathérapie est censée aider à activer certains récepteurs dans votre cerveau, ce qui peut potentiellement atténuer l’anxiété.

 

Allez marcher ou faire 15 minutes de yoga

Parfois, la meilleure façon de mettre fin aux pensées anxieuses est de s’éloigner de la situation. Prendre le temps de se concentrer sur son corps et non sur son esprit peut aider à soulager son anxiété.

 

Écriez vos pensées

Écrire ce qui vous rend anxieux permet de le sortir de votre tête et peut le rendre moins intimidant. Ces astuces de relaxation sont particulièrement utiles pour les personnes qui ressentent de l’anxiété de manière sporadique. Ils peuvent également bien fonctionner avec une personne qui a un trouble d’anxiété généralisée (TAG) lorsqu’elle est dans une impasse aussi !

Cependant, si vous soupçonnez que vous avez un TAG, les méthodes d’adaptation rapides ne devraient pas être le seul type de traitement que vous employez. Vous voudrez trouver des stratégies à long terme pour aider à diminuer la gravité des symptômes et même à les prévenir.