L’impact des ondes de nos smartphones

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Impossible pour nous de nous passer de nos téléphones portables. Ils sont toujours greffés à nos oreilles et pourtant, téléphoner suscite de multiples inquiétudes en raison de la présence du rayonnement électromagnétique. Il semblerait que le corps humain ait une certaine sensibilité aux ondes émises ! Appareils électriques, téléphones portables, lignes haute-tension, les champs électromagnétiques émis sont partout !

Les risques liés aux rayonnements électromagnétiques

L’exposition aux ondes est quotidienne. Entre enceintes Bluetooth, appareils électroménagers, antennes relais, téléphones portables, à l’intérieur comme à l’extérieur, les ondes électromagnétiques sont partout. L’onde électromagnétique consiste en un transport d’énergie pouvant traverser le corps sur son passage.

Si le téléphone portable est décrié, c’est parce qu’il émet 20 fois plus d’ondes que le Wi-Fi ou le bluetooth : Sony xperia, Wiko, Samsung Galaxy, BlackBerry, Apple… Les ondes émises par les appareils de téléphonie mobile peuvent atteindre notre cerveau et provoquer ainsi : maux de tête, tumeurs, effets cancérogènes…

Une étude plus ou moins floue sur la portée des ondes électromagnétiques

Pour l’heure, il n’y a pas encore eu d’études concrètes sur le lien de cause à effet, mais il s’avère que la dangerosité des ondes électromagnétiques émises des appareils connectés, dépend de leurs fréquences. Plus elles sont élevées, plus les champs magnétiques le sont aussi !

Cela a pour effet de chauffer les cellules, comme le ferait le micro-ondes et de les détruire. C’est pourquoi, les hautes fréquences comme les rayons X ou les substances radioactives, sont fortement déconseillées.

 

Le patch das : Une protection accrue contre les effets sanitaires du smartphone

Pour vous protéger la pollution électromagnétique, vous pouvez compter sur le patch das. Il s’agit d’un accessoire que l’on colle à l’arrière du smartphone au niveau d’une antenne. Le dispositif permet en effet de réduire d’au moins 50 à 99% le débit d’absorption spécifique ou DAS. Ce lien vous permettra d’en savoir plus sur patch faz up.

 

Le risque de l’usage du téléphone mobile pour les enfants

Si la majorité des risques liés à l’exposition au champ électromagnétique ne sont pas encore totalement connus, l’usage intensif des smartphones pour les enfants n’est pas recommandé. Comme leurs organes et leur cerveau ne sont pas bien développés, ils sont plus sensibles aux rayonnements électromagnétiques. De plus, ces derniers peuvent avoir un impact sur leur sommeil.

L’Anfr a pour objectif de surveiller l’exposition aux ondes en gérant les appareils qui sont commercialisés. Ainsi, un smartphone ne peut être en vente que si le DAS ou Débit d’Absorption Spécifique ne dépasse pas 2W/kg. Plus le débit est faible, moins le champ magnétique est important.

 

Comment assurer la protection contre les ondes ?

Il est impératif de prendre un ensemble de précautions contre les ondes. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Réduire l’exposition directe de votre cerveau aux ondes en utilisant un kit mains-libres ou un haut-parleur ;
  • Préférer les messages écrits ;
  • Choisir un smartphone avec un DAS réduit ;
  • Durant la nuit, tenir le smartphone hors de portée ;
  • Privilégier les zones de bonnes réception car dans le cas contraire, votre téléphone augmentera la puissance d’émission.

Les smartphones à faible DAS

Vous vous demandez quel est le smartphone avec le minimum de DAS ? Sachez que le palmarès du débit le plus faible revient à Samsung Galaxy. Puis, on retrouve e ZTE et les autres modèles de Galaxy. Certes, il n’est pas évident de se protéger des ondes au quotidien. Toutefois, vous pouvez protéger votre téléphone en tout temps grâce à de petits gadgets nomades.