Les astuces pour éviter l’intoxication alimentaire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
aliment

« Manger est un vrai bonheur » disait Roch Carrier. Et pourtant, lorsqu’on ne prend pas les bonnes précautions, ou lorsqu’on est juste malchanceux, des bactéries s’invitent à nos repas et par conséquent on peut subir une intoxication alimentaire. Selon chaque cas, elle peut se guérir facilement, mais il convient de connaître ses causes pour mieux y remédier.

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire ?

Il s’agit d’une infection digestive due à l’ingestion de bactéries, parasites, virus et même de métaux lourds ou poisons par le biais d’aliments. Elle survient souvent suite à la consommation de repas inhabituels, d’aliments avariés de plantes ou de champignons vénéneux. On parle de toxi-infection pour désigner un désordre digestif grave dû à une infection bactérienne. La toxi-infection alimentaire commune désigne l’intoxication alimentaire qu’ont attrapé plusieurs personnes ayant mangé le même plat.

Quels sont les types d’intoxication alimentaire ?

Il y a environ 250 types d’intoxications alimentaires, mais ils sont regroupés en 4 types principaux :

Les intoxications alimentaires dues aux bactéries :

Voici quelques-unes :

  • La salmonellose ou infection à salmonelle touche le plus souvent les personnes dont le système immunitaire est faible, comme les nourrissons et les personnes âgées.
  • La listériose : elle est causée par la bactérie listeria monocytogene et fait partie des intoxications alimentaires graves.
  • La campylobactériose : les campylobacter sont les bactéries qui sont principalement à l’origine de la gastro-entérite (qui peut être mortelle si la bactérie se répand dans la circulation sanguine).

Les intoxications dues à des parasites

  • Les trématodes alimentaires : leurs larves sont présentes dans les aliments consommés et provoquent des maladies pulmonaires et des affections du foie.
  • Le cryptospridium : ce parasite entraîne une diarrhée liquide et est mortel chez les personnes à l’immunité affaiblie.

Les virus

Le Norovirus est très contagieux. Il est la cause de la gastro-entérite aggravée.

Les composés chimiques

  • Les toxines naturelles : elles sont présentes dans certains champignons vénéneux ou en petites doses dans les aliments de la vie de tous les jours comme l’aflatoxine dans le maïs.
  • Les polluants organiques persistants :  ce sont les produits chimiques libérés durant les incinérations de déchets industriels et ils peuvent contaminer la nourriture d’origine animale.

Symptômes d’intoxication alimentaire

Pour reconnaître une intoxication alimentaire, voici les symptômes :

  • Crampes abdominales,
  • Diarrhée et vomissements : s’ils perdurent il faut consulter en urgence car le risque de déshydratation grave est grand.
  • Perte d’appétit
  • Fièvre légère
  • Faiblesse
  • Nausées
  • Maux de tête

Qu’est-ce qui provoque une intoxication alimentaire ?

La contamination de la nourriture

La cause la plus répandue est la mauvaise hygiène. On ne le répètera jamais assez : il faut toujours se laver les mains avant de cuisiner ou avant de manger. Statistiquement, dans 88% des cas, la contamination est le fait de l’être humain. Les parasites tels que les cafards et les rongeurs qui entrent en contact avec de la nourriture augmentent le risque d’intoxication alimentaire.

La mauvaise conservation des aliments

Il faut veiller à ce que le stockage se fasse dans les meilleures conditions pour empêcher le développement des microbes et des bactéries. Laisser la nourriture à l’air libre la nuit et dans une atmosphère humide et chaude provoque souvent des intoxications.

Une mauvaise préparation des aliments

Parfois, des aliments avariés peuvent se retrouver dans la composition d’un repas. Les ustensiles de cuisine doivent également être constamment propres et nettoyés.

Comment prévenir les intoxications alimentaires ?

Les aliments sujets

Les viandes, la volaille, les œufs, les poissons et les crustacés doivent impérativement être bien cuits. Concrètement, il est préférable de consommer des aliments convenablement cuits. Il en va de même pour le lait et les jus qui devraient être pasteurisés. Les légumes et les fruits quant à eux doivent être lavés consciencieusement.

Garder une bonne hygiène

Il faut toujours se laver les mains avant de cuisiner et avant chaque repas ou gouter. Il faut également s’assurer que les aliments sont toujours bien emballés et conservés dans un endroit sec et propre. Tout ustensile qui entre en contact avec des produits crus doit être désinfecté avant d’être à nouveau utilisé pour préparer d’autres aliments.

Qui est exposé au risque d’intoxication alimentaire ?

Tout le monde peut être touché par une intoxication alimentaire, mais il y a des personnes à risque. En effet, l’intoxication peut être mortelle si ses symptômes ne sont pas rapidement traités. Les personnes qui courent le plus grand risque sont :

  • Les nourrissons et les enfants en bas âge,
  • Les femmes enceintes,
  • Les personnes âgées
  • Les personnes qui ont une maladie chroniques (maladie du foie, diabète…)

Faut-il s’absenter du travail en cas d’intoxication alimentaire ?

En cas de forte fatigue due à l’intoxication, ou si les symptômes durent plus de 2 jours (la diarrhée, les crampes abdominales) le médecin peut vous prescrire des antibiotiques et une arrêt maladie de quelques jours, 3 jours au plus.